L’orthophonie

Robin bénéficie de séances d’orthophonie à raison d’une fois par semaine le vendredi matin.

Il a été démontré que pour les enfants atteints de trisomie 21, une prise en charge orthophoniste précoce permet  une meilleure évolution intellectuelle.

A 21 mois, Robin sait dire « Non », « Dada » (Papa), et « Mumum » (Maman).

Actuellement, l’orthophoniste l’aide a produire différents sons, lui fait faire des exercices encourageant le babillage, lui apprend à faire claquer sa langue sur son palais, et elle lui apprend à souffler… Ces exercices doivent également être pratiqués quotidiennement à la maison.

L’acquisition du langage sera plus longue pour Robin, alors pour accompagner cet apprentissage, pour l’aider à s’exprimer et à se faire comprendre (et pour éviter un éventuel sentiment de frustration), nous signons les mots du quotidien. Selon l’expression : « on joint le geste à la parole »…