Pourquoi ?

Robin quelques jours après sa naissance
Robin quelques jours après sa naissance

Robin est né le 29 juillet 2014 avec un chromosome en plus : le numéro 21 !

C’est comme ça. On n’a rien vu venir : on n’y peut rien. La vie réserve quelques surprises…

Après une période de choc émotionnel de quelques mois pendant laquelle nous étions un peu perdus (il nous a fallu accepter le handicap), nous avons décidé de tout faire pour donner à Robin une vie heureuse dans notre famille.

Très vite, aux détours de nos lectures, de rencontres avec des professionnels et surtout grâce à des échanges avec d’autres parents d’enfants porteurs de trisomie 21, nous avons eu la conviction qu’il était nécessaire d’envisager pour Robin une stimulation précoce et adaptée.

Les prises en charges classiques sont le plus souvent ponctuelles à des fréquences hebdomadaires (au mieux). Et même si les thérapeutes s’investissent et font de leur mieux avec l’enfant, pour être efficace une stimulation  doit être adaptée, répétée et surtout quotidienne.

A travers cette association, il ne s’agit pas de nier le handicap de Robin ou de vouloir le sur-stimuler au point d’en faire un robot… L’objectif est simplement de lui donner des outils adaptés (en complément de la prise en charge classique) pour développer ses capacités, et ainsi lui permettre de s’épanouir le mieux possible au sein de notre société, en lui donnant accès à un maximum d’autonomie.

Comme chaque enfant (handicapé ou non), Robin dispose d’un potentiel physique et intellectuel qui lui est propre. Et comme chaque enfant, son avenir dépendra beaucoup de la façon dont il sera capable d’utiliser et de développer ce potentiel.

L’association « Un p’tit rien pour Robin » est un outil dédié à cette cause : aider Robin à utiliser et à développer son potentiel.

L’association a pour principaux objectifs de :
  • – Créer et fidéliser une équipe de bénévoles pour permettre d’organiser des séances régulières (quotidiennes), comprenant une série de stimulations à réaliser à domicile, afin de développer les capacités physiques et intellectuelles de Robin (méthode de stimulations multi sensorielles).
  • – Organiser les programmes de soin éloignés du domicile.
  • – Mettre à disposition des personnes intéressées par l’éducation précoce des enfants porteurs de trisomie 21 les informations sur cet accompagnement novateur et organiser des manifestations pour divulguer l’information.

Il ne s’agit pas de promouvoir une méthode plutôt qu’une autre, car chaque enfant est différent et sera plus ou moins réceptif à telle ou telle stimulation. Il s’agit essentiellement d’informer sur les thérapies ou pratiques existantes adaptées aux enfants porteurs de trisomie 21, et de diffuser une opinion personnelle (et subjective) au regard des résultats obtenus.

Quoi qu’il en soit, de l’aveu unanime de tous les thérapeutes que Robin a déjà pu rencontrer, sa principale source de stimulations reste sa famille proche, dont l’élément moteur essentiel est sans conteste son grand frère Eliott !

" il en faut peu pour être heureux... "
 » il en faut peu pour être heureux… «